SCHEME : jouer, duper, illusionner

Mes schèmes sont nés du constat d’un monde ou tout repose sur des faux-semblants.

C’est en manipulant mes lunettes de vue au-dessus de collages que je venais de réaliser et en constatant les différentes perceptions, que l’envie d’explorer les possibilités de jouer sur la taille des images et plus encore des objets, s’est imposée.

Tout se jouerait donc sur l’expérience visuelle du spectateur,
amusé par les distorsions des sujets, séduit par les thèmes proposés présents dans notre imaginaire. Chacun peut s’approprier affectivement un microcosme où Schtroumfs, chiffres et vanités…se promènent.

Quand les schèmes apparaissent comme des créations artistiques ils illustrent aussi avec fantaisie et humour l’esprit de notre époque, son apparence trompeuse dénuée de toute réalité.

Le monde tel qu’il nous est proposé de le vivre n’est-il pas une illusion ???

Les dimensions des schèmes sont conditionnées par la taille des verres optiques.

Chaque schème (de 26,5 x 18,5 et 8 cm de profondeur) propose des séries de 12 objets rigoureusement identiques en taille et dans la forme, mais tous différemment perçus.

Chaque œuvre est réalisée en 8 exemplaires numérotés.